1952

1952 – 1980

Hôtel Pension Marie-José

Jean Callens, le fils de Jean Charles et grand-père de Jean et Olivier, reprend le flambeau de l’hôtel pension Marie-José après la seconde guerre mondiale de 39-45 et va aussi conquérir Bruxelles, rue du commerce en plein cœur du quartier Léopold futur quartier européen.

Hôtel Pension Marie-José

Hôtel Pension Marie-José

Situé entre la rue de la Loi et la rue Belliard et à quelques mètres du Parc Royal de Bruxelles, ce magnifique immeuble était un des derniers vestiges des maisons de maîtres typiques de l’époque des années 1740 : immense porte cochère, hauteur de plafonds, patio intérieur…

De longues années cette maison fut occupée par un artisan spécialisé dans la réparation des carrosses de la noblesse bruxelloise. Le patio servait d’ailleurs d’écurie (devenue salle « 3 » de l’hôtel).

Jean ouvre un petit hôtel pension Marie-José, et le restaurant Chez Callens au rez de chaussée, bien connu des hommes d’affaires de la capitale et qui devint “le” restaurant par excellence du monde politique et artistique.

Après quelques années d’ouverture, le succès de la pension devint tellement grand que Jean acheta l’immeuble voisin pour agrandir la pension.

Jetez un oeil au dépliant de l’hôtel pension Marie-José de l’époque et vous y trouverez un des maîtres mots de la dynastie Callens…et que l’on peut encore leur attribuer :

« Le restaurant Chez Callens et Hôtel Marie-José est réputé pour la qualité de sa cuisine et la célérité chaleureuse de son service »

Une marque de fabrique immuable, une signature typique des Callens.